Plan de soutien à l’automobile

Salon - Article publié le par  (21/10/2014)




Emmanuel Macron ne pouvait laisser passer le Mondial sans avoir une attention pour l’automobile. C’est chose faite, le tout nouveau ministre ministre de l’économie a dévoilé une série de mesures devant intervenir courant 2015.

Au sein de ce programme, les modalités d’une éventuelle future prime à la casse étaient fort attendues. Pudiquement intitulée « superbonus », celle-ci viserait les vieux diesel au profit des véhicules électriques ou hybrides. Les modalités pratiques de ce superbonus seront annoncées d’ici son lancement, ce qui fait redouter à certaines professions de l’automobile une période d’attentisme consécutive à ce phénomène d’annonce.

A compter de la mi-2015, le bonus écologique actuel sera complété par un « superbonus », prime à la conversion créée pour les zones urbaines agissant contre la pollution de l’atmosphère (c’est à dire couvertes par un plan de protection de l’atmosphère), à l’occasion de la mise à la casse d’un véhicule diesel de plus de 13 ans.

Le montant du « superbonus » serait de :

  • 3 700 euros pour un véhicule électrique,
  • 2 500 euros pour un véhicule hybride rechargeable,
  • 500 euros pour un véhicule neuf (norme euro 6), lequel viendrait s’ajouter au bonus écologique actuel qui sera maintenu en 2015 (6 300 euros pour un véhicule électrique et 4 000 euros pour un véhicule hybride rechargeable).

Dans ces conditions, le bonus total pourrait atteindre le montant maximal de 10 000 euros pour un véhicule électrique.