Indra vers le démonteur de demain

Projet - Article publié le par  (01/4/2016)




Le démonteur bionique existe. Enfin presque.

Il a un nom de barbare : exoskeleton et pourrait bien devenir, sinon le démolisseur de demain, du moins son bras armé.

Exo... On va l'appeler Enzo, c'est plus humain et plus automobile, est le fruit de RoboMate, un  projet européen visant à évaluer les taches difficiles sur le monde du travail. Pour l'heure, une douzaine de partenaires travaillent sur le sujet, dont Indra et Fiat, avec pour objectif de créer un prototype de squelette permettant d'assister l'homme dans les taches lourdes. Une sorte de paliatif au maillon faible, en quelque sorte. 

Ce concept s'inscrit dans la logique des travaux d'Indra qui, par le biais de Re Source, travaille depuis longtemps sur l'ergonomie et les conditions de travail. Olivier Gaudeau, Directeur de Re Source, estime que les applications de cet « outil » iront surtout vers des tâches comme l'extraction ou le magasinage des roues, des ouvrants, des sièges, des batteries, et plus généralement de tous les éléments pour lesquels les modules et accessoires de manutention ponctuels sont inadaptés ou inadaptables.

 Retrouvez l'intégralité de cet article dans le  N°121 d'Auto Recyclage.