Info spéciale coronavirus

Filière Auto et VHU

(Actualisé au 24 avril)

 

..."> Info spéciale coronavirus

Filière Auto et VHU

(Actualisé au 24 avril)

 

..."/> Info spéciale coronavirus

Filière Auto et VHU

(Actualisé au 24 avril)

 

..."> Info spéciale coronavirus

Filière Auto et VHU

(Actualisé au 24 avril)

 

..." />



Info AUTO RECYCLAGE / CORONAVIRUS au 24 avril

Évènement - Article publié le par  (24/4/2020)




Info spéciale coronavirus

Filière Auto et VHU

(Actualisé au 24 avril)

 

Troisième édition de ce rapide tour d’horizon condensé par Auto Recyclage à l’intention de tous les professionnels de la filière, abonnés et non abonnés.

On parle du 11 mai comme date de début de déconfinement, car il s’agira d’un début. Il est évident que le gouvernement doit faire face à un dilemne, avec d’un côté les nécessités sanitaires et sociales, et de l’autre l’aspect économique avec des indices qui se sont dramatiquement dégradés.

On peut donc imaginer que ce déconfinement progressif passera par des stades différents qui pourront être la région (grand est et parisienne en tête), le type de commerce, le secteur d’activité ou le nombre de personne rassemblés en un même point.

Depuis que les médias ne parlent plus que de déconfinement, on assiste à des signes de redémarrage. La population est évidemment motivée par le soleil, alors que les entreprises s’organisent pour redémarrer leur activité commerciale.

Toutes les manifestations sont reportées ou annulées. Le Mondial a annoncé une édition limitée aux opérations dans Paris, ce qui revient à une annulation. Le salon du recyclage allemand Ifat qui devait se tenir en septembre vient d’annoncer son annulation. Le monde vole à vue.

 

Consignes de base

Rappelons encore une fois les consignes de base, à commencer par le respect des règles de distance dans les rapports interpersonnels qui est l’une des mesures les plus efficaces pour limiter la propagation du virus. Il y a lieu de les observer en tout lieu et en toute circonstance avec les autres mesures dites barrières, notamment d’hygiène, prescrites au niveau national.

Les entreprises sont invitées à repenser leurs organisations pour :

- Limiter au strict nécessaire les réunions (organisées à distance ou à défaut dans les règles de distanciation)

- Limiter les regroupements de salariés dans des espaces réduits

- Limiter les gestes non nécessaires comme aider un artisan à vider son coffre

- Les déplacements non indispensables doivent être annulés ou reportés.

- L’organisation du travail doit être adaptée pour réduire dans la mesure du possible le nombre de personnes dans les espaces collectifs

Sur un plan général, les gestes simples à appliquer sont :

- Se laver les mains ou les gants TRES régulièrement,

- Tousser ou éternuer dans son coude,

- Saluer sans se serrer la main, éviter les embrassades,

- Utiliser des mouchoirs à usage unique,

- Porter un masque (et pas seulement si vous êtes malade).

 

Etat des lieux

Du côté des déchets, 4 établissements sur 5 sont restés ouverts, mais pratiquement toutes en mode dégradé alors que les 3 / 4 des déchèteries professionnelles sont restées ouvertes aux artisans et professionnels.

Pour les métaux, la baisse de l’activité était de 80 % lors la première semaine de confinement. Les broyeurs n’ont jamais complètement arrêté mais les prix des carcasses ont chuté, entre 30 et 60 euros en mars. Impossible pour l’heure d’émettre des pronostics pour mai.

Une enquête publiée fin avril par le CNPA fait état d’une baisse de 90 % de l’activité des Centres VHU.

Tant chez Federec qu’au CNPA, on observe une reprise de l’activité des Centres VHU en direction des ventes à particuliers, tant au comptoir avec des systèmes de bâches et de film écrans que pour la partie vente en ligne.

Indice de ce redémarrage, le stock sur opisto.fr est remonté à plus de 2 millions contre 1,3 millions lors de l’annonce du confinement, à la mi-mars.

Contacts d’urgence AAG et Chimirec

Certaines entreprises ont mis en place des numéros d’urgence pour la partie « nationalement nécessaire »  de leur activité.

Alliance Automotive Group : Le groupe AAG a fermé l’ensemble de ses sites et a mis en place un numéro d’appel à l’intention des professions devant faire réparer des véhicules d’urgence et de services indispensables: ambulances, pompiers, forces de l’ordre, maintenance électrique, d’eau et de gaz, pharmacies, alimentaire, ordure ménagères, personnels hospitaliers, médecins.

Cette hotline répond à 3 types de service : identification des ateliers ouverts, fourniture de pièces et acheminement vers les ateliers concernés, support administratif visant à informer les professionnels de la réparation en cette période de fermeture des ateliers (aides de l’Etat, etc).

Ce service est assuré par la plate-forme de Back2car dont le responsable est Luc Fournier, par ailleurs en charge de toute l’activité réemploi du groupe.

Par téléphone au 09.69.32.70.72 du lundi au samedi ou par mail à hotline.aaf@allianceautomotive.fr.

Chimirec : Le Groupe Chimirec a dû adapter ses activités de collecte aux enjeux de sécurité dans un contexte de demandes clients décroissantes, et notamment pour les besoins « prioritaires », en cas de risque industriel et/ou environnemental.

Le groupe s’attache également à maintenir les prestations de pompage des Huiles Noires Usagées. Les clients peuvent évidemment passer par leur interlocuteur habituel (toutes informations sur message vocal ou mail d’absence) et à défaut par un interlocuteur d’astreinte afin de définir les modalités d’enlèvement.

Un mail spécifique a été créé pour la circonstance: urgence@chimirec.fr.

 

Soutien aux services d’urgence

Dans le cadre d’une opération de mobilisation et de soutien de la filière VHU à destination des services d’urgence, le magazine Auto Recyclage est à la recherche de combinaisons de type carrossier peintre qui sont très difficiles à trouver. Si vous disposez de stocks ou si vous en connaissez l’existence, soit en dons, soit à la vente, merci de nous contacter au 03 26 47 05 95.

 

Magazine Auto Recyclage

Sur la période du confinement, le magazine Auto Recyclage a adressé 3 Lettres d’infos à l’ensemble de la profession, afin de maintenir moral, cohésion et information minimum dans une période exceptionnellement inédite.

Le prochain numéro sortira en semaine prochaine et sera également adressé gratuitement par internet à l’ensemble de la filière au sens large, soit plus de 5 000 entreprises. Une version classique sur papier suivra vers nos lecteurs abonnés, après le déconfinement, afin de ne pas surcharger le travail des postiers.

Ce numéro sera évidemment largement consacré à la crise du Coronavirus.